Droit individuel à la formation (DIF)

image

Le droit individuel à la formation (DIF) permet aux salariés de bénéficier de 20 heures de formation chaque année pouvant être cumulées sur 6 ans avec un plafond de 120 heures (sauf accord de branche ou d'entreprise plus favorable).Sa mise en oeuvre relève de l'initiative du salérié en accord avec son entreprise.

La portabilité du DIF

En cas de rupture ou d'arrivée à terme du contrat de travail, le salarié conserve désormais les heures acquises au titre du DIF non utilisées sous réserve qu'il soit éligible à l'assurance chômage

Pour qui :
Tous les salariés du secteur privé ou public en CDI, en CDD ou interimaires.

Financement :
La formation peut avoir lieu en dehors ou pendant les temps de travail. Si la formation est acceptée, l'employeur finance les frais de formation (dans la limite de 20 heures par an), de déplacement et d'hébergement.
Si la formation se déroule hors du temps de travail, l'entreprise reverse en sus au salarié une allocation de formation correspondant à 50% de son salaire horaire.

Modalités d'inscription :
Il est possible de s’inscrire à la carte à des unités d’enseignement.
Le DIF peut être aussi associé à un autre dispositif de formation tel que le plan de formation.
Dans ce cadre, l’Intec affecte 24 heures DIF à un cours en ligne ou à une séance de regroupement et 72 heures à un cours du jour ou du soir.
L'assiduité est controlée.

Quelles formations choisir ?
Les formations éligibles au CIF sont le DGC, en cours en ligne, du jour, du soir, renforcés et en séances de regroupement, et le DSGC et le master CCA, en cours à distance (papier et en ligne), du jour, du soir, et en cours renforcés.

Remplissez-la et renvoyez la:
-par courrier avec la mention "demande de devis" à l'Intec, service formation continue, 40 rue des jeûneurs, 75002 Paris ;
-ou par mail à formation-continue.intec@cnam.fr